Isotherme d’adsorption

Les courbes Cs (concentration en soluté dans la phase stationnaire) en fonction de Cm (concentration en soluté dans la phase mobile) sont appelées isotherme d’adsorption

Les différents isothermes d'adsorption

On rencontre 3 cas de figure :
- augmentation rapide de l’adsorption puis ralentissement jusqu’à saturation de tous les sites (cas le plus classique en chromatographie d’adsorption). C’est l’isotherme de Langmuir : Cs= Kcnm avec n <1 et K le coefficient d’adsorption.
- adsorption constante pendant toute l’élution (typique d’une chromatographie de partage)
- augmentation lente au début mais de plus en plus rapide de l’adsorption jusqu’à saturation de tous les sites ( cas peu fréquent)