Electrodes indicatrices

Les électrodes indicatrices sont de 3 types

Les électrodes indicatrice dite du 1er type

Elle sont constituées d’un élément en contact avec l’un de ses sels.
Exemple : électrode d’argent plongeant dans une solution contenant des ions Ag+

Cas général : Mn+ + ne- fleche M
E = E° + (0.06/n)log[Mn+]

Electrode dite du 2ème type

Ce sont des électrodes constituées d’un métal en contact avec l’un de sel peu soluble et d’un sel à anion commun.
Parmi les plus utilisées on rencontre les électrodes :
- au calomel saturé Hg/ Hg2Cl2/KCl :E = 0.244 V
- au sulfate mercureux  Hg/Hg2SO4/K2SO4 : E = 0.656 V
- au chlorure d’argent Ag/AgCl/KCl : E = 0.199 V

Elles servent d'électrode de référence.

Les électrodes inattaquables

Elle sont utilisées si les 2 espèces du couple rédox sont en solution. La plus courante est constitué d’un  fil de platine.
Le métal prend le potentiel du couple dans lequel il est plongé. Sa valeur est calulée grâce à la relation de Nernst.
Exemple :  couple Fe3+/Fe2+
E = E° + 0.06 log [Fe3+]/[Fe2+]